Millésime 2011

Un climat globalement chaud et assez sec (en Languedoc) à l’origine de vins très harmonieux.

Après un début d’hiver très doux, le mois de décembre puis fin janvier et début février ont été particulièrement froids. Par la suite est arrivé un mois de mars particulièrement pluvieux permettant de démarrer la saison avec des réserves hydriques importantes. Les mois d’avril et mai, avec des températures élevées et un temps sec, ont favorisé une avance importante de la végétation. La floraison présentait alors une avance de 14 jours par rapport à la moyenne. Le mois de juillet ainsi que le début août ont eux été plus froids que la normale ce qui s’est traduit par une diminution de la précocité qu’avait la végétation pour se réduire à 5 jours d’avance environ. La fin du mois d’août et le mois de septembre ont en revanche été chauds. Quelques petites averses pendant l’été ont permis néanmoins à la végétation de ne pas en souffrir. Il est à noter que pendant la période végétative les températures ont été supérieures à la moyenne de 1°C avec une pluviométrie qui a été déficitaire. Heureusement, les réserves dues aux pluies du mois de mars ont permis un bon déroulement du cycle végétatif. Dans ces conditions, les vendanges se sont passées très sereinement même si les températures équivalentes à celles d’un mois d’août ont nécessité un aménagement des horaires pour le respect de la condition physique des vendangeurs ainsi que pour rentrer en cave des raisins à des températures raisonnables. Il est aussi à noter qu’après deux années de très faible production, les rendements redeviennent plus normaux. Ce qui veut dire chez nous un rendement moyen tous cépages confondus de 32 hl/ha environ. Des premières dégustations se dégagent d’ores et déjà une bonne impression du millésime. Les vins présentent tous une belle fraîcheur. Les blancs montrent beaucoup de densité et de volume avec des arômes élégants et déjà bien fondus. Cela devra être confirmé à l’arrivée de l’hiver. Pour les rouges, la structure est dès à présent très veloutée alliée à une concentration importante. Les arômes sont aussi le reflet d’une maturité importante, avec des notes de fruits noirs et d’épices en dominante. Là aussi, un peu de temps permettra de préciser ces premières impressions. En résumé, les 2011 se présentent aujourd’hui de façon très harmonieuse et donc prometteuse.

Saint-Chinian, le 3 novembre 2011

Domaine La Madura

Route de Salabert - 34360 Saint-Chinian - France
 

© 2020 La Madura - Réalisation : Grafix